mercredi 8 juillet 2009

3 - Le Pergamano : les différentes techniques

Voici les principales techniques. Le papier utilisé en un papier spécial (150 gr) de couleur un peu grise, ce qui permet de faire du relief en blanc.
1 - Le tracé
Le tracé est la première étape dans une réalisation en parchemin. Les lignes du patron sont tracées sur le papier parchemin. Les lignes forment le dessin de votre réalisation. Le tracé est accompli avec l'encre tinta et un porte plume. Les lignes de pliure sont tracées avec un crayon blanc.
2 - l'embossage
Cette technique signifie “réaliser une surface en relief”. Le motif en relief est créé par le fait d’étirer et d’arrondir le papier parchemin. Différents outils sont utilisés pour réaliser cet effet et cela se fait sur l'arrière du papier, sur un tapis de ciselage. Lors de l’utilisation de cette technique, vous verrez la couleur grisâtre du papier devenir progressivement blanche.
3 - Le piquetage
Pointiller, c’est travailler sur l’arrière du papier parchemin avec l’outil "1 aiguille". La surface est tout d’abord ciselée légèrement. Alors, dans un mouvement de “martelage” soigné, de rapides et minuscules perforations apparaissent sur l’arrière de votre papier. Afin d’obtenir un résultat optimum, les points doivent être très rapprochés et répartis de façon homogène sur la surface.
4 - La perforation
Perforer, c’est l’action de faire de petits trous dans quelque chose. Dans l’art du parchemin ce sont de très petits trous dans le papier parchemin. Outre le ciselage, ceci est une des techniques les plus significatives de l’art du parchemin, et peut être utilisée à l’infini. Vous pouvez utiliser l’un des nombreux outils, ainsi qu’un tapis de perforation. En général les perforations se font sur l’avant. Avec les perforations, vous réalisez une bordure simple ou élaborée. Les perforations peuvent également être utilisées pour dégager des pièces du papier parchemin. Lorsque le ciselage se trouve près des perforations, celles ci devront d’abord être perforées légèrement.
5 - La découpe
Afin de vous assurer une superbe et régulière découpe, il est important que la perforation soit soignée. Ceci requiert un bon patron et un bon matériel. De plus, une bonne lumière sur votre surface de travail au moment de la perforation et de la découpe est très importante. Ceci vous offre la possibilité non seulement de réaliser des bordures décoratives, mais également des croix, des fentes et des formes décoratives. Avec cette technique vous pouvez utiliser des ciseaux pointus ou le "perga cutter".6 - Les dorsos
Dorser, c’est donner de la couleur au papier parchemin légèrement gris, avec les craies dorso. Cette technique est appliquée au dos du papier. Après avoir appliquer la couleur sur le papier, il faut étalez la couleur à l’aide de l’huile à dorser et d’un mouchoir en papier ou d’un coton. Par cette action, la couleur s’atténue et donne un bel effet sur le papier parchemin. Lorsque vous colorez une feuille entière, le dorsage se pratique avant les autres techniques de base.
7 - La peinture
Cette technique reste la plus difficile. Chacun peut apprendre la peinture à un certain niveau, mais il est également nécessaire de possèder un certain talent. Là encore, vous démarrez en traçant les contours. Vous peignez alors les images du patron sur le papier parchemin. Vous pouvez peindre avec différents produits, tels que: les peinture pintura, peinture pinta perla, les encres tinta, les encres tinta nacrées, les feutres perga ou colors exclusives ou les crayons pergaliners. Les photos ci-dessous montre un ouvrage de peinture réalisé avec les perga colors exclusive.
8 - Tamponner
Tamponner, c’est l’action de “marteler” avec précaution le papier parchemin à l’aide d’une brosse à pocher trempée dans la peinture pintura. Ce “martelage” fait entrer en contact l’extrême pointe des poils de la brosse avec le papier parchemin, créant de minuscules points sur le papier. Les points forment une image ou une partie d’image. C’est très joli et c’est un moyen simple de peindre de belles réalisations. Le papier parchemin permet la mise en relief après la peinture, donnant à la réalisation encore plus de naturel. L’utilisation d’un pochoir avec cette technique rend la création d’images encore plus aisée.
9 - Dessiner au pochoir
Cette technique est en fait basée sur un très ancien sujet, frotter de la craie dans l’ouverture d’un motif. Le dessin au pochoir est en lui-même très simple et donne un résultat comme si vous aviez peint le plus beau des motifs.
Pour plus d'informations, visitez le site Pergamano International

6 commentaires:

  1. Merci infiniment de ces explications sur le pergamano. Moi qui suit une débutante, elles m'aident beaucoup. C'est très gentil de votre part. Je me permet de vous embrasser. A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Cat , je découvre votre blog grâce à Mamisette et je suis heureuse de découvrir vos merveilleuses créations . En lisant cet article on se rend compte de l'immense travail que cela représente et je vous félicite pour cette patience et minutie .
    Je poursuis ma visite ...
    Je vous souhaite une belle journée
    Marie

    RépondreSupprimer
  3. Coucou...
    Salut toi.
    Comment vas-tu ?...
    je pense à toi. Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour Catherine

    Je suis en admiration devant vos créations, j aimerai bien me lancer à faire du Pergamano je viens de lire toutes vos instructions, mais j ai peur que cela soit trop dur par quoi faut il commencer a faire dans le Pergamano merci infiniment claudine

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup de vos explications. Cela m'aide beaucoup, moi qui suis une débutante et qui en veut.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Catherine,
    J'ai fait beaucoup de kirigami et me voici sur le pergamano... merci pour ce partage !
    Je suis à la recherche de la technique d'utilisation des grilles en métal pour pergamano...

    RépondreSupprimer

Un grand merci à toutes les personnes qui visitent mon blog, qui m'écrivent,
qui me laissent un commentaire, une réaction ou un vote sur mon sondage.